Voyageos Quelques photos d'ici et d'ailleurs...
Recherche

Bali » Bali'08 » Danse & Trekk autour d'Ubud

8h30 : Lever en douceur pour tous les deux après une nuit enfin reposante ! Nous prenons une nouvelle fois notre petit déjeuner à Opera Warung tout en discutant avec Agung sur le programme du lendemain.

9h10 : Départ de l'hôtel avec Agung pour se diriger vers Celuk afin d'assister à un spectacle d'une danse très réputée : la danse du Barong.

9h25 : Arrivée pile à l'heure pour le spectacle ! 50.000 Rp pour l'entrée dans cette grande salle où se sont donnés rendez-vous tous les écoliers du coin ;) Les musiciens jouent sur leurs gamelan , leurs gongs et leurs tambours quelques airs balinais. Nous patientons en attendant les danseurs (et les danseuses).

Musicien balinais
Musicien balinais


Soudain, un être entre en scène. Tête de lion, corps de chien, il commence par réaliser quelques pas de danse dévoilant sa nature : espiègle et joviale. Son nom est "Barong" : la divinité représentant le bien.

Barong
Barong


Un singe le rejoint et partage ensemble un ballet mêlant farces et tendresse.

Le Singe et le Barong
Le Singe et le Barong


L'introduction se finit et nos deux premiers protagonistes laissent leur place à deux gardes du palais royal : l'histoire commence.

L'histoire, jouée, chantée, dansée et parlée met en scène un prince déchu et mis à mort par sa mère la reine sous l'influence d'une sorcière, Rangda l'incarnation du mal.

Danseuse Balinaise
Danseuse Balinaise


Troublé par l'injustice de l'histoire, Barong rend le prince invincible et toutes les dagues (kriss) servant à le tuer deviennent inutiles.

Barong : la sorcière et le prince
Barong : la sorcière et le prince


Rangda prend alors diverses formes (ours, aigle etc..) pour que sa volonté s'accomplisse mais la force du prince est telle qu'il parvient à vaincre la sorcière.

Barong : le prince se rebiffe !
Barong : le prince se rebiffe !


Barong alors intervient pour repousser définitivement Rangda. Des serviteurs du palais arrivent avec leur kriss mais la sorcière les met en transe et ils retournent leurs armes contre eux-mêmes.

Barong : le Kriss contre Rangda
Barong : le Kriss contre Rangda


Barong contre le sort pour que les kriss ne les blessent pas. Rangda finit par se retirer dans la défaite et les serviteurs sont finalement sauvés après avoir été asperger d'eau bénite.

Barong sauvant un serviteur
Barong sauvant un serviteur


La danse mêle humour, danse et chant, c'est un incroyable divertissement : nous en sortons ravis.

10h40 : Nous partons de Celuk, la ville de l'or et de l'argent.

11h : Nous arrivons chez l'oncle d'Agung, un artisan peintre ayant son atelier au sud d'Ubud. Nous visitons l'endroit. Beaucoup de peintures sont très jolies mais nous décidons de ne pas en prendre pour ne pas nous encombrer en tout début de voyage !

11h30 : Retour à l'hôtel. Il fait très chaud aujourd'hui mais nous attendons que la piscine soit nettoyée avant de pouvoir s'y rafraîchir.

12h : Les jets d'eau restent hors service mais nous pouvons quand même nous baigner ! =) Le soleil est très chaud mais de gros nuages commencent à pointer le bout de leur nez...

13h : Fin de la baignade, nous nous rhabillons pour aller manger sur la JL Raya Ubud (à une petite demi-heure de marche).

13h45 : Arrivée au Café Lotus, l'un des restaurants les plus prisés d'Ubud. La cadre est super, tout le restaurant donne directement sur le Pura Taman Saraswati (temple entouré d'un bassin de lotus). Par chance, nous arrivons à avoir l'une des petites tables basses où l'on mange pieds nus et donnant directement sur le bassin !

14h : Alors que nous dégustons nos plats, une grosse averse tropicale s'abat sur Ubud. Abrités, nous patientons une heure en attendant que la pluie cesse. La table d'à côté est occupée par trois couples de français (issus de la région parisienne), cela fait bizarre d'entendre parler de "grève", "métro", "fonctionnaires" etc... nous évitons soigneusement de rejoindre la conversation afin de rester en immersion dans notre voyage !

15h : La pluie ayant cessée depuis une quinzaine de minutes, nous décidons de partir faire une bonne randonnée de 7km dans les environs d'Ubud. Le temps est moite, les nuages n'ont rien de très sympathiques mais nous souhaitons tout de même nous tenir à notre programme de la journée malgré le temps. Sur le Lonely Planet, cette randonnée a pour intitulé les "Crêtes de Campuan".

En continuant sur la JL Raya Ubud, nous nous dirigeons vers Campuan (village situé à l'ouest d'Ubud). Là, nous ratons le chemin partant vers le nord, du coup, nous ferons la randonnée dans le sens inverse :)

Nous traversons la Sungai Ayung, et nous continuons sur la route vers Penestanan. Le temps est chaud et humide, le ciel menace. Sur le chemin, nous passons devant des artisans peintres, des petites boutiques vendant de tout et n'importe quoi. Nous en profitons d'ailleurs pour y acheter des bouteilles d'eau.

Travail les rizières
Travail les rizières


Quelques fois, nous découvrons des rizières mais globalement, jusqu'au village de Sanggingan, il n'y a rien de très transcendant. Voilà déjà une bonne heure et demi que nous marchons, et nous commençons à nous demander si nous ne nous sommes pas perdus ! (la carte du Lonely Planet étant assez rudimentaire).

Travail les rizières #2
Travail les rizières #2


Nous demandons alors notre chemin vers le prochain village par le fameux : "Di mana Payogan ?" et nous avons bien fait ! En effet, nous avions raté le chemin à l'intersection précédente (à 20m derrière nous, ouf !).

Avant de prendre le petit chemin (et quitter la route principale), nous assistons au passage d'une cérémonie de crémation. L'autel n'est pas très grand, ni même très ornementé, mais de nombreuses personnes le portent et font des zigzags, tournent sur eux-mêmes en plein milieu de la route afin d'empècher à l'esprit du défunt de retourner dans son corps. Je n'ose pas prendre de photos par respect pour la famille mais j'apprendrai plus tard auprès d'Agung qu'il n'y aucun problème pour prendre de telles photos, bien au contraire ! La cérémonie funéraire n'a pas du tout le même sens qu'en occident.

Le petit chemin vers Payogan est très sympa. Nous passons devant des maisons traditionnelles, les femmes nettoient leur linge à l'extérieur dans les petits canaux d'irrigation et les enfants viennent nous dire bonjour et nous aident à trouver notre chemin.

La route pour le village suivant est plus difficile par contre. Elle enchaîne deux grandes descentes et montées à travers les deux bras de la vallée du Sungai Ayung. C'est difficile pour Adèle et ses genoux (surtout après le trekk de la veille). Malgré cela, elle parvient les passer.

18h : Arrivée au village de Sebali. Nous y prenons quelques photos de rizières et nous nous dépêchons de rejoindre le petit chemin des crêtes avant que la nuit ne tombe !

Nous croisons alors un photographe français en vadrouille sur le chemin (mais en sens inverse). Ce dernier est en reportage d'un mois et demi en Indonésie (cette chance...) et vient tout juste d'arriver à Ubud. Nous discutons un peu avec lui avant de le laisser poursuivre sa route.

La nuit commence à tomber et nous sommes en plein milieu d'un tout petit chemin situé à la cime de la vallée de la Sungai Ayung. De l'autre côté de la vallée, nous apercevons les hôtels de luxe littéralement accrochés à la montagne. Ils ont l'air magnifique mais la luminosité est si faible qu'il m'est impossible de prendre un cliché (pas pris le trépied...).

La fin du chemin se fait dans l'obscurité la plus totale. Entre les moustiques et le manque de lumière, nous arrivons tant bien que mal à rejoindre la route.

19h15 : Nous revoilà dans le centre d'Ubud après 4h15 de marche non-stop, nous sommes éreintés ! :) Nous nous posons alors dans un Cyber Café pour envoyer quelques signes de vie à nos proches et voir dans quels hôtels nous allons pouvoir nous loger pour la suite ! La connexion est lente... mais lente... mais lente...

20h : Nous retournons au "Three Monkeys" et cette fois-ci, nous avons une des tables du haut avec la vue sur la cour et la rizière : top ! Ils nous oublient un peu pour les menus, mais les plats sont toujours aussi succulents !

21h : Retour à l'hôtel à pied (la marche de trop pour Adèle :p) et nous rencontrons à l'Opéra Warung un couple de français en voyage dans la région. Grenoblois et approchant la cinquantaine, nous discutons et partageons nos diverses expériences balinaises.

22h : Retour à la chambre pour y prendre notre douche et, enfin, s'y reposer ! Quelle journée encore !
« épisode précédent | épisode suivant »
Commentaires (0)
» aucun commentaire

Ajouter votre commentaire
Pseudo
E-mail
 
  

» Connectez-vous pour accéder à toutes les fonctionnalités réservées aux membres de voyageos.com !
 
Toutes les photographies présentes sur ce site sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être distribuées sans leur consentement © Damien & Adèle