Voyageos Quelques photos d'ici et d'ailleurs...
Recherche

Bali » Bali'08 » Des rizières en terrasse à Amed

6h45 : Lever pour moi après une nuit assez difficile (aboiements de chiens et bruits de mobylettes en continue...). Malgré le fait que l'hôtel soit un peu en retrait, la nuit ne fut pas aussi calme qu'en plein centre d'Ubud =)

Je me retrouve alors sur la terrasse à assister au lever de soleil sur la vallée. Le Gunung Agung est sous la brume tandis que la température, elle, est déjà douce !

7h20 : Lever d'Adèle qui a aussi passé une bien mauvaise nuit =( Nous ne perdons pas de temps et rejoignons l'espace réservé au petit déjeuner. Ce dernier s'avère être, comme les repas de la veille, tout à fait excellent et copieux !

8h10 : En rejoignant notre chambre, nous croisons la gérante de l'hôtel. Nous lui demandons des petites informations sur les parcours à pied à faire dans la région. En moins de deux, elle revient avec une carte (réalisée à la main) avec un petit trekk à faire dans les rizières environnantes. Trop bien !

Rizières
Rizières


8h20 : Départ pour les rizières ! Nous prenons le chemin que j'avais pris hier pour visiter les environs. La descente nous amène au niveau de la Gombeng River. Après le pont, nous cherchons le mini-chemin à prendre pour rejoindre les rizières en terrasse. Là, un petit vieux assis non loin ainsi qu'un homme à moto s'arrêtent et nous le montrent !

C'est vraiment un tout petit mini chemin qui grimpe jusqu'aux rizières ! La montée est difficile, car, avec la pluie de la veille, la terre glisse sous nos pieds.

Plus on monte, et plus le chemin devient difficile à repérer... par contre, les vues sont de plus en plus belles !

Discussion dans les rizières
Discussion dans les rizières


Nous arrivons sur un plateau où nous marchons entre les champs de riz jusqu'au Banyan Temple. De nombreuses personnes sont aux abords du temple, certainement pour une cérémonie qui aura lieue dans la matinée.

Après une petite pause sous les grands arbres situés à l'entrée du temple, nous reprenons notre chemin. Là, au lieu de suivre le système d'irrigation, nous ratons l'embranchement et nous nous enfonçons davantage dans les rizières.

Rizières #2
Rizières #2


De nombreuses personnes travaillent dans les champs et nous sommes étonnés de leur capacité à résister à la chaleur écrasante y régnant. En effet, il fait très chaud ici, aucune ombre pour s'y abriter et une température qui ne cesse de grimper à mesure que le soleil approche de son zénith.

Nous sommes complètement perdus dans ce dédale de champs et de mini cours d'eau. Nous comprenons alors que nous n'avons pas suivi le fameux système d'irrigation... dur dur...

La marche devient très dure pour Adèle car pour couronner le tout, nous sommes partis sans bouteille d'eau ! =(

Heureusement, nous croisons un jeune qui comprend notre situation et nous aide à récupérer le système d'irrigation... Enfin ! Nous pouvons poursuivre notre chemin !

Rizières #3
Rizières #3


Nous arrivons alors dans une partie abritée, où, après une montée difficile dans la terre boueuse, nous atteignons enfin le tout petit village de Dukuh.

Là, nous achetons deux bouteilles d'eau que nous finissons en moins de deux ! La route que nous suivons ensuite est très cabossée, on se demande même comment des véhicules arrivent à l'emprunter. Pourtant, nous verrons passer des mobylettes ou même des petites camionnettes transportant des montagnes de bambous.

Séchage du riz
Séchage du riz


Dans les villages suivant, nous croisons beaucoup d'habitants nous hélant avec le fameux "hello !". Devant les habitations, certaines personnes font sécher du riz ou des arachides.

Séchage d'arachides
Séchage d'arachides


Nous retraversons la rivière par le biais d'un pont peu rassurant et nous remontons ensuite vers Sidemen. Sur la route, nous croisons une bande de gamins rentrant de l'école. La seule vue de l'appareil photo les rend fou et se mettent à accourir devant l'appareil ! La moment est saisi par une bref cliché. Nous échangeons quelques mots (les prénoms de toute la petite troupe) et je reprends le chemin.

Ecoliers de Sidemen
Ecoliers de Sidemen


Alors que nous étions presque arrivés à l'hôtel, un homme s'approche de nous et commence à nous parler. Il s'appelle Agung (!), un ex-militaire indonésien (venant de Jakarta) et m'invite à visiter son jardin alors qu'Adèle prend tranquillement le chemin de l'hôtel. Ne pouvant refuser devant sa gentillesse, j'accepte volontiers sa proposition. Très fier, il me fera faire le tour de sa petite propriété et souhaitera même être pris en photo.

Quelques minutes plus tard, nous nous séparons et je rejoins enfin l'hôtel pour prendre une bonne douche bien méritée !

10h30 : Après plus de 2h de ballade sous une chaleur torride, nous prenons nos douches et nettoyons nos chaussures (salies par la boue des rizières).

11h : Nous réglons notre addition : 420.000 Rp (~30€) pour les cafés de la veille, le dîner, la nuit et le petit déjeuner !

12h : Après une petite heure de repos sur la terrasse, nous repartons dans la voiture d'Agung en direction de la pointe Nord-Est de l'île : Amed.

Tout d'abord, nous prenons la route allant à Amlapura afin d'y trouver des ATMs pour retirer de l'argent. Sur la route, nous tomberons sur plusieurs cérémonies de crémation. Ces dernières sont magnifiques : les autels sont très travaillés, les offrandes sont nombreuses et les membres des longs cortèges ont revêtis leurs plus beaux habits. A chaque fois, la voiture se trouve un peu coincée mais pour nous, c'est un réel plaisir d'être immergé dans ces évènements très importants dans la vie des balinais.

Cérémonie funéraire
Cérémonie funéraire


13h : Arrivée à Amlapura où nous tournons quelques minutes avant de trouver le premier ATM. Malheureusement, ce dernier ne prenant pas la carte Visa, nous sommes obligés d'en chercher un autre. Pour cela, je trouve quelqu'un proche de la banque et demande d'expliquer à Agung où se trouve le second.

13h15 : Arrivée à Tirta Gangga sous un ciel menaçant... Nous esquivons les nombreux guides présents devant l'entrée du sanctuaire en prétextant que nous sommes pressés ! (et ça marche...)

Temple de l'eau
Temple de l'eau


L'endroit est spectaculaire et mérite bien son nom de "Temple de l'eau". Le temple est une succession de bassin, plus ou moins grand, avec plus ou moins de sculptures mais l'eau y reste le dénominateur commun.

Au bord des nénuphars
Au bord des nénuphars


Le temps est très nuageux et malgré le manque de lumière nous arrivons à faire quelques bonnes photos.

Statue à Tirta Gangga
Statue à Tirta Gangga


13h45 : Nous rejoignons la voiture d'Agung en courant tout en esquivant les premières grosses gouttes annonçant une pluie torrentielle... et nous n'avons pas tort... la suite de la route jusqu'à Celuk, sera sous la signe de l'orage. A ce village, nous récupérons le frère d'Agung qui a déjà travaillé dans l'hôtel où nous allons résider.

14h30 : Arrivée à Amed, et plus précisément au Wawa Wewe II. La pluie s'est arrêtée pour notre arrivée, ouf ! Nous visitons alors les 4 bungalows libres de l'hôtel. Le premier, donnant face à la mer jusqu'au dernier situé le plus loin de la mer (~20m). En bonne pince, et étant donné que le dernier n'était pas trop mal situé, nous prenons le moins cher (200.000 Rp la nuit).

Pendant que nous nous enregistrons, un jeune joue à la guitare "Knockin' on Heavens Door" et me demande de jouer avec lui le soir même.

A notre bungalow, nous nous installons mais sommes un peu déçus de ne pas avoir pris la première chambre. Le temps n'est pas à la fête, et nous avons l'impression qu'il n'y a pas grand chose à faire et à voir dans les environs.

Pour ne pas déprimer, nous sortons et faisons un petit tour sur la plage. Quelques bateaux reposent sur le rivage. Un jeune balinais vient nous proposer une maquette de bateau que nous refusons poliment.

Plage derrière le Wawa Wewe II
Plage derrière le Wawa Wewe II


Après notre tour, nous retournons à la chambre bien décidé à profiter de la piscine mais une grosse pluie se met à tomber...

15h30 : Nous déprimons un petit quart d'heure au bungalow dans la chaleur et en se battant avec les moustiques. Puis, nous décidons d'aller prendre quelque chose à boire et à manger au bar de l'hôtel (qui a une magnifique vue sur la mer).

16h30 : La pluie cesse, et ni une, ni deux, nous piquons une tête dans l'eau tiède de la piscine ! Que c'est agréable ! Cette dernière se déverse presque directement dans la mer.

Pendant notre bain, nous faisons la connaissance de deux personnes arrivées tout juste à l'hôtel : une mère et sa fille de 13 ans qui ont entrepris un tour d'Asie de 9 mois. Nous discutons alors très longtemps avec elles en buvant littéralement leurs récits de voyage !

17h30 : C'est l'heure de la douche (en extérieur !) et nous en profitons par la même occasion pour faire une lessive à la main.

Dernière lueur du jour
Dernière lueur du jour


18h30 : Nous retournons sur la plage pour faire quelques photos et nous prenons aussi l'hôtel de nuit.

Wawa Wewe II au crépuscule
Wawa Wewe II au crépuscule


19h : Dîner composé de poissons frais en compagnie des nombreux jeunes travaillant à l'hôtel. L'ambiance est archi sympa et nous ne regrettons plus du tout d'être atterris ici !

20h-21h : Je récupère la guitare, et, avec 3 des jeunes, nous commençons à jouer et chanter (!) nos morceaux favoris (Knocking on Heavens Door, Sailing, When I come around etc...)

21h30 : Retour au bungalow pour une nuit sous la moustiquaire.
« épisode précédent | épisode suivant »
Commentaires (0)
» aucun commentaire

Ajouter votre commentaire
Pseudo
E-mail
 
  

» Connectez-vous pour accéder à toutes les fonctionnalités réservées aux membres de voyageos.com !
 
Toutes les photographies présentes sur ce site sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être distribuées sans leur consentement © Damien & Adèle